Méga pénalité pour Google : le géant américain de l’Internet doit payer 1,49 milliard d’euros


Méga pénalité pour Google : le géant américain de l'Internet doit payer 1,49 milliard d'euros

Les autorités européennes de la concurrence ont infligé une amende de 1,49 milliard d’euros au géant américain de l’Internet Google. La Commission européenne a annoncé mercredi que la publicité dans les moteurs de recherche dans la section « AdSense for Search » avait entravé l’activité d’autres fournisseurs.

Pour la troisième fois, les autorités européennes de la concurrence ont infligé une amende d’un milliard de dollars au géant américain de l’Internet Google. La Commission européenne a annoncé mercredi à Bruxelles que la publicité dans les moteurs de recherche du service « AdSense for Search » avait entravé l’activité d’autres fournisseurs. L’entreprise devrait donc payer une amende d’environ 1,49 milliard d’euros. Avec « AdSense for Search », d’autres sites Internet peuvent intégrer des masques de recherche Google et offrir une compensation pour cela.

Les autorités bruxelloises ciblent depuis un certain temps déjà le comportement commercial de Google. La Commission a infligé une amende de 2,42 milliards d’euros en 2017 pour abus de sa position dominante sur le marché des publicités de produits dans les résultats de recherche. En raison de restrictions de concurrence dans le système de téléphone intelligent Android, l’amende record de 4,34 milliards d’euros a même été imposée en 2018. Le groupe a digéré les sanctions pécuniaires en moins d’un trimestre, mais la Commission a également fait adopter des changements au modèle d’entreprise de Google.

Google abuse de son pouvoir sur le marché

Google abuse de sa position dominante sur le marché depuis plus de dix ans, privant d’autres entreprises de possibilités de concurrence loyale et d’innovation, a déclaré mercredi Margrethe Vestager, commissaire européenne chargée de la concurrence. Les portails Internet qui intégraient AdSense ne pouvaient pas utiliser d’autres fournisseurs en vertu d’un contrat. En 2016, à la suite des objections initiales de la Commission, Google a levé les restrictions.

Avec la troisième affaire de concurrence, Margrethe Vestager prend également des mesures à l’encontre d’au moins une partie de l’activité principale de Google dans le domaine de la publicité en ligne. Sur le plan financier, « AdSense » est plus un produit de niche pour Google. Il n’existe pas de chiffres exacts pour le segment des services. Mais l’activité publicitaire de Google représente la part du lion des revenus de la société mère Alphabet. Au dernier trimestre 2018, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires d’environ neuf milliards de dollars (environ 7,9 milliards d’euros) grâce à des recettes publicitaires en plein essor. Le chiffre d’affaires est en forte hausse à 39,3 milliards de dollars. Toutefois, la pleine croissance a été compensée par une forte hausse des dépenses, en particulier dans le domaine des infrastructures.

Bruxelles a apporté des changements particulièrement profonds au modèle d’entreprise d’Android : Google exige maintenant de l’argent des fabricants d’appareils lorsqu’ils vendent des smartphones en Europe avec des applications auparavant gratuites du groupe comme GMail.


Like it? Share with your friends!

0

Comments 0

Méga pénalité pour Google : le géant américain de l’Internet doit payer 1,49 milliard d’euros

log in

reset password

Back to
log in
Choose A Format
Personality quiz
Trivia quiz
Poll
Story
List
Open List
Ranked List
Meme
Video
Audio
Image